Tag Archives: Japon

Le Teru teru bōzu

Au Japon, lors des jours de pluie, le Teru Teru Bozu est accroché aux fenêtres pour faire revenir le beau temps.

Ce sont de petites poupées de papier, facile à fabriquer : 2 mouchoirs de papier pour faire le corps, une ficelle pour le suspendre et un feutre pour dessiner le visage ! On l’accroche en chantant la comptine du Teru Teru Bozu.

La grisaille a cessé, le soleil repointe enfin le bout de son nez, mais on ne sait jamais… c’est peut être encore utile ;)

2013_06_02_550px

 

Pour les puristes, les paroles originales de la comptine :

Rōmaji :
Teru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Itsuka no yume no sora no yo ni
Haretara gin no suzu ageyoTeru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Watashi no negai wo kiita nara
Amai o-sake wo tanto nomashoTeru-teru-bōzu, teru bōzu
Ashita tenki ni shite o-kure
Sore de mo kumotte naitetara
Sonata no kubi wo chon to kiru zo

Le Teru Teru Bozu vient d’une légende japonaise, l’histoire d’un bonze ayant promis à des villageois de faire revenir le beau temps après une longue saison des pluies. Suite à son échec, il fut décapité.

Une video making-of :

Au Japon, les journées boulot sont plus longues, mais pas forcément plus efficaces !

Vers 15h, ça valait toujours le coup de se balader de bureaux en bureaux pour prendre ce ptit monde en flagrant délit de dodo ! (et étoffer ma collection de photos héhé)

2013_03_17_550px

Il y a aussi la technique de l’enfoncement du bonnet jusqu’au bas du visage, pour bien recouvrir les yeux. Mais celui là j’ai oublié de vous le dessiner ! :p

Daruma

2013_01_27_550px

Le début de l’année est généralement la période d’achat du Daruma au Japon.

Le Daruma est disponible dans les temples bouddhistes, et s’achète les pupilles non dessinées : les yeux blancs.

La 1ere pupille sera peinte en noir au moment de faire un voeu.

La seconde pupille ne sera peinte qu’une fois le voeu exaucé.

Si le voeu ne s’est pas réalisé, à la fin de l’année le Daruma est rapporté au temple afin d’y être brulé.

Radiateur

2012_12_27_550px

“La 1ère fois que que j’ai vu ça, ça m’a fait penser à une plaque de chocolat blanc”

Au Japon, il n’y a pas de radiateurs de ce genre, c’est le climatiseur qui fait office de chauffage. C’est en Angleterre que notre amie japonaise a fait connaissance avec ce système, en s’y brûlant la main.

On connaît bien les découvertes que font les occidentaux au Japon autour des objets du quotidien. On a moins souvent la version inverse.

L’appartement Tokyoïte

2012_12_02_550px

Il sentait bon la paille… L’odeur des tatamis…

Au Japon, il est difficile de trouver un appartement. Le propriétaire japonais ne veut pas louer à des étrangers, réputés trop bruyants et pas assez soignés. Il faut alors se tourner vers des organismes pour les étrangers au Japon, comme Les SAKURA HOUSE par exemple, c’est un peu plus cher, mais ils ont une offre de logements typiques et tout est bien fait pour pouvoir réserver son appart’ à distance, depuis la France.

Les fenetres étaient tellement fines et mal fichues que le vent y passait. Et la porte, un peu de travers, laisser passer le froid. Il fallait enfiler son manteau quand on allait aux toilettes tellement c’était glacé en hiver !